- ACCES A L'EAU POTABLE AU TOGO EN MILIEUX RURAUX

Après étude de différents systèmes de potabilisation bactériologique (appareils UV, ultra filtration par membranes, osmose inverse) DU NORD POUR LE SUD et SIVA TOGO ont opté pour une potabilisation à travers le projet DICLORO qui consiste à l’implantation des stations dans différents villages.

Source de vie, de développement, d’économie et d’éducation, l’eau est malheureusement encore trop souvent source de pauvreté, de maladies et de mort.
Malgré le fait que l’accès à l’eau potable et à l’assainissement soit reconnu comme un Droit de l’homme depuis 2010. Au Togo, beaucoup des villages n’ont encore aujourd’hui d’autre choix que de boire une eau dangereuse pour leur santé. Bon nombre de population rurale ne dispose toujours pas de latrine. Résultat, beaucoup de personnes meurent chaque année de maladies liées à l’eau, ce qui fait de l’eau insalubre une des premières causes de mortalité au monde. Les acteurs humanitaires que nous sommes menons contre ce fléau un combat quotidien, sur le terrain, mais aussi en luttant auprès des instances nationales et internationales pour faire entendre la voix de celles et ceux à qui nous venons en aide chaque jour.

 

-ALPHABETISATION DES FEMMES EN MILIEUX RURAUX

Le projet repose sur la demande du groupement des femmes du milieu rural : savoir lire, écrire et compter.

Ces femmes des milieux ruraux constituent le pilier de la survie alimentaire familiale et leur rôle d’éducatrice des enfants est indéniable mais le taux d'analphabétisme s'élève à plus de 75% dans ces localités.

L’importance de l’éducation des femmes et ses effets positifs n’est plus à démontrer. 
Elle entraîne une évolution dans leur comportement, valorise leur image, leur donne une plus grande confiance en elles-mêmes. 
Il existe également une relation directe entre le niveau d’éducation des femmes et la santé, l’hygiène, la nutrition des enfants, la planification familiale.

Toutes ces considérations doivent pousser à une action urgente et prioritaire en faveur de l’alphabétisation des femmes rurales d'où ce projet qui se déroule depuis quelques temps dans la Préfecture du ZIO plus précisément dans la zone de Bolou, Alokoégbé et environs.

Organisées en groupements, les femmes acquièrent non seulement la maîtrise de connaissances nouvelles, elles manifestent également un intérêt accru pour la vie communautaire à laquelle elles participent plus volontiers.

Elles deviennent plus réceptives aux problèmes les concernant et sont mieux équipées pour affronter les difficultés inhérentes à leur condition doublement défavorisée de femmes dans les régions rurales.

 

- CONSTRUCTION ou RENOVATION           
Si vous êtes partant pour fabriquer des briques, monter des murs, assembler la charpente, peindre et rénover des bâtiments, nos partenaires locaux vous attendent sur les chantiers à travers le monde. Nul besoin pour autant d’être spécialiste des métiers du bâtiment, le courage pour des travaux physique d’extérieur et la motivation d’aider les artisans locaux suffisent pour pouvoir faire cette mission.

Les chantiers sur lesquels interviennent les bénévoles peuvent être : des écoles, des latrines, des orphelinats, des maternelles/garderies, des logements sociaux, des dispensaires, etc. 

 - SANTE COMMUNAUTAIRE

Notre objectif est de recommander des moyens d’améliorer les soins à domicile afin qu’ils répondent à la fois à l’évolution des besoins en soins de santé en milieux ruraux et des progrès technologiques en santé.

Le plan d’action indiquera clairement les mesures à prendre pour : rendre les soins à domicile plus disponibles et accessibles, obtenir de meilleurs résultats en matière de santé et de qualité des soins par des campagnes de sensibilisation sur les MST/VIH-SIDA, soins de plaies, pratiques d’hygiènes et autres.

- MICRO-PROJETS RURAUX

Quels sont les besoins de financement en milieu rural ?

Les activités en milieu rural nécessitent des financements adaptés aux spécificités du contexte. Les populations rurales peuvent avoir besoin d’un financement pour démarrer une petite activité afin d’améliorer leurs revenus, pour investir dans du matériel, ou tout simplement pour épargner en prévision de la période de « soudure », quand les réserves de la dernière récolte s’épuisent.

La  diversification des activités en milieu rural exige des services financiers également diversifiés et adaptés à chaque type d’activité. En effet, certaines activités fonctionnent avec un faible capital à rotation rapide (préparation et commercialisation d’aliments, collecte et vente de produits industriels, petit élevage achat et vente de produits agricoles) tandis que d’autres nécessitent un investissement plus important avec une rotation plus lente (élevage à plus grande échelle et micro-entreprises).

Pour autant, les services financiers doivent se maintenir à un coût abordable, condition pour que les paysans y aient accès.

Des services financiers inexistants en milieu rural

Alors que 75% des pauvres sont des ruraux, le financement des activités rurales reste encore quasi inexistant. Les paysans n’ont pas accès aux services financiers classiques tels que l’épargne et le crédit pour lesquels les banques exigent des garanties qu’ils ne peuvent pas fournir.

Les banques traditionnelles refusent de prêter de l’argent aux paysans considérés comme une catégorie à risque : les paysans présentent des garanties peu fiables et leurs revenus dépendent d’activités agropastorales  soumises aux aléas climatiques ou à la fluctuation des prix.

Ces risques associés à la dispersion des clients et à leur isolement géographique représentent un coût prohibitif pour les structures bancaires traditionnelles et freinent leur implantation en milieu rural.

La SIVA et DNPLS décident de l'octroi des prêts en fonction de trois principaux critères, humains et économiques : 
• Vous : votre motivation, votre compétence, votre expérience. 
• Votre projet : son potentiel de clientèle, l’implantation, le chiffre d’affaires prévisionnel, etc. 
• Votre capacité de remboursement : la somme que vous pouvez rembourser mensuellement en fonction de votre budget actuel et des perspectives de revenus dégagés via votre micro-entreprise, et ce sans pour autant vous placer dans une situation financière précaire.

Nos réalisations avec http://www.dunordpourlesud.com/association_humanitaire/Nos_realisations_microcredits.html